Army Run : Une édition 10e anniversaire sous le signe de la chaleur!

Je pense que je vais me souvenir longtemps de ma première et plus récente participation à l’Army Run à Ottawa!

Connaissez-vous l’Army Run? Si vous n’êtes pas dans la région de Gatineau-Ottawa ou si vous n’êtes pas un membre de l’Armée du Canada ou que l’un membre de votre famille en fait partie, il se peut que vous ne sachiez pas du tout de quoi je parle! ;) Une petite mise en contexte s’impose alors!

Selon leur site Web :

L’IDÉE DE LA COURSE DE L’ARMÉE DU CANADA naît à la U.S. Army Ten-Miler à Washington D.C., au moment où le lieutenant-général Beare (qui est maintenant retraité, mais qui occupait alors le troisième poste en importance au sein de l’Armée canadienne) franchit la ligne d’arrivée [en 2006]. Il se retourne vers le colonel Dean Milner (maintenant major-général), son directeur de l’Instruction de l’Armée de terre, et lui demande : « Pourquoi ne
fait-on pas ça au Canada? ». Le colonel lui répond : « Vous êtes le général, monsieur. C’est à vous de me le dire! »

C’est ainsi que le 21 septembre 2008 a lieu la toute première édition de l’Army Run à Ottawa. Et depuis, l’événement, organisé par l’Armée du Canada est un succès retentissant. C’est un événement familial où l’on rend hommage et où l’on se remémore ceux qui ont combattu et l’impact de l’Armée au Canada. C’est aussi un événement inclusif où tout le monde peut participer, même si vous êtes handicapés. Il suffit de courir, marcher ou même de rouler la distance choisie.

L’Army Run est tellement populaire que ça faisait plusieurs fois qu’on me demandait si j’y allais. Un première fois en 2014 et d’autres fois en 2015 et 2016. Puisque l’événement se tient dans le même mois que le Marathon de Montréal, il m’était difficile de participer aux deux, mais aussi, avant 2017, il n’y avait que 5k ou 21,1k. C’est en novembre 2016 que j’ai décidé de participer à l’Army Run pour la première fois. Et pour souligner la 10e édition de l’Army Run, on a ajouté une course de 10 kilomètres à laquelle j’ai participé le 17 septembre 2017.

Comme vous le savez, on a eu toute une année côté météo, beaucoup de neige en hiver, de la pluie et des inondations de fou au printemps, un été pluvieux et pas trop chaud. La fin de l’été n’a pas été très différente du reste de l’année sauf peut-être pour la chaleur. Ce week-end là, les prévisions étaient claires, il allait faire chaud! (Et qui aurait cru qu’il ferait si chaud que l’épreuve du 42,2 km du Marathon de Montréal allait être annulée la semaine suivante!) Et comme la région de Gatineau-Ottawa est dans une vallée, l’humidité complique encore plus les choses.

Vous le savez, la chaleur et moi ne sommes pas du tout amis! Au contraire. Je me suis donc dit, comme à toutes les fois où la chaleur a joué les troubles-fêtes, que j’allais prendre mon temps. C’est ce que j’ai fait, mais je ne pensais pas que j’allais faire mon PIRE TEMPS EVER pour un 10 kilomètres, soit en 01:23:50. J’ai même été plus lent que ma toute première participation au 10k du Marathon d’Ottawa en 2014.

Je suis content de l’avoir terminé, même si j’ai littéralement marché les trois derniers kilomètres tellement que je n’en pouvais plus du soleil, de la chaleur et de l’humidité. À la fin de l’épreuve (sans jeux de mots!), je me suis dit que 5k aurait été suffisant, mais bon, tant qu’à l’avoir commencé, aussi bien la terminer puisque les 5 premiers kilomètres ont très bien été.

Ce qui m’a beaucoup plu de l’Army Run, c’est la belle ambiance qui fait d’Ottawa un classique de la course à pied et que tout le monde s’est suivi tout le long. Je suis habitué, dans les plus grandes courses, que les plus rapides sont vraiment à l’avant et que je me ramasse souvent seul ou avec peu « d’amis » et que je retrouve tout le monde à la fin. Pas cette fois.

Et finalement, ce qui m’a marqué le plus de cette course de 10k à l’Army Run? La toute nouvelle « Allée du Souvenir », sur environ 500 mètres, qui consiste à une section le long du parcours où sont installées des affiches des vétérans qui sont décédés. Comme j’ai marché vers la fin du parcours, j’ai pu lire le nom et voir chaque vétéran à qui l’on voulait rendre hommage. Très touchant et émouvant.

Chapeau aux organisateurs et aux bénévoles, encore une fois, ce fût un succès assuré et même le premier ministre Justin Trudeau était de la partie!

Est-ce que j’y serai l’an prochain? Je ne sais pas encore, car je prévois faire le demi-marathon au Marathon de Montréal. La prochaine course dans mon calendrier, c’est mon fameux demi-marathon à Niagara Falls, le 15 octobre 2017.

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats! Ah oui, je suis aussi conseiller médias sociaux à la Ville de Gatineau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *