Auteur : Vincent Massé-Gagné

Présentement stratège pour les réseaux sociaux chez Option nationale, je suis entré dans le monde des communications par la grande porte sans m’y attendre à la sortie de mon DEC en Création Publicitaire au Collège Mérici de Québec. Si ma première expérience consiste à appliquer une stratégie Web pour Le Massif de Charlevoix chez Oasis Communication, je prends rapidement la tangente de la création en devenant concepteur-rédacteur à la pige chez Triomphe.

J’aime la publicité quand elle sait me faire oublier qu’elle existe pour me vendre un produit. Je l’aime quand elle devient un divertissement en soi. Sur le Web, je m’attarde aux relations publiques, aux discours parfois précipités des twitteux passionnés et à la culture à l’ère des internets.

Bref, pour parler dans le jargon de la pub, je suis la créativité, les chemises carottées et les cheveux frisés et incontrôlables d'un concepteur-rédacteur, mais que t'auras pas de difficulté à briefer.

Avec la venue de la marque sur les réseaux sociaux, on a observé plusieurs grands changements dans le rapport clientèle/détaillant par rapport au contenu et à sa capacité d’adaptation. D’abord, il y a ce pas majeur sur la route du bonheur pour le gestionnaire de communauté : l’entreprise s’est ouverte à la diffusion de matériel connexe au plan de communication qui n’était pas que de la promotion.

 Les 2 et 3 mars derniers se tenait le congrès annuel d’Option nationale. Pour l’occasion étaient rassemblés quelque mille membres et militants prêts à discuter de l’avenir et de la plateforme du parti. Avec la venue de Monsieur Jacques Parizeau, journalistes, photographes et caméramans étaient de la partie et ont assuré une présence médiatique marquée à travers le Québec.