Ma deuxième année de coureur

31 mars 2014. Par une belle soirée de printemps, j’ai couru pour la première fois afin de me préparer à ma première course de 10 kilomètres au Marathon d’Ottawa.

Ouais, ça fait donc déjà deux ans que je suis « un coureur » ! Je mets « coureur » entre guillemets parce que ça m’a pris presqu’un an avant de me considérer comme tel et, pour être honnête, j’ai encore de la difficulté à me voir ainsi, encore aujourd’hui.

Ma première année de coureur a été exceptionnelle, j’ai vécu de beaux moments et de belles courses. La deuxième également, mais c’est celleJ’ où je me suis rendu compte que je ne pouvais toujours « battre » mon meilleur temps. C’est l’fun d’avoir un nouveau record personnel à se mettre sous la dent, mais en même temps, je me serais fatigué mentalement à toujours vouloir plus. J’ai donc décidé de ne plus m’en faire avec le temps et de continuer à courir pour le plaisir. C’est loin d’être facile quand on est passionné par « son sport ».

Courir un 10k en 55 minutes ? Who cares ?! C’est mon temps, c’est mon plaisir et c’est dans cette veine-là que je veux continuer à courir durant ma troisième année. J’ai décidé de me lancer tout un défi de fou, soit courir un demi-marathon cet automne ! Une idée folle, mais ô combien excitante !

Voici donc les courses auxquelles j’ai participé durant ma deuxième année :

Neuvième course – 26 avril 2015 à Trois-Rivières

Une superbe course dans la très sympathique Ville de Trois-Rivières, dans laquelle j’ai vécu près de deux ans pour mes études au cégep. Une belle course où j’ai battu tout un record, soit celui de courir un 10k en moins d’une heure. C’était mon objectif pour le mois de septembre, alors j’étais vraiment étonné, surtout après mon horrible course du Tour de l’horloge à Montréal, le mois précédent.

Temps : 58:59 minutes

Dixième course – 23 mai 2015 au Marathon d’Ottawa

Ma course favorite et ma course coup de coeur puisque c’est à Ottawa que tout a commencé. C’est là que j’ai décidé de faire ma première course en 2014. En 2015, j’ai intégré l’équipe formidable, une équipe de coureurs de la région de Gatineau-Ottawa, Montréal et Toronto, actifs dans les médias sociaux, qui partagent leur passion de la course à pied et leur appréciation du Marathon d’Ottawa. Je fais encore partie de l’équipe en 2016 et plusieurs de mes amis aussi, découvrez-les ici.

Lors de cette course fort achalandée, j’ai retranché un peu plus d’une minute à mon temps réalisé à Trois-Rivières. C’était l’fun ! :)

Temps : 57:48 (1:11:40 selon Sportstats au départ, mais mon temps a été corrigé).

Onzième course – 21 juin 2015 à la Ultimate Run d’Ottawa

Il y a de nombreuses courses dans la région d’Ottawa et la Ultimate Run est une tradition année après année. Ça faisait 17 ans que l’événement avait lieu lors de la journée de la Fête des pères. Je dis bien « faisait » parce que maintenant la cause fait partie des causes que l’on peut soutenir lors du Défi caritatif Scotia du Marathon d’Ottawa.

J’étais certain de me faire mouiller lors de cette course tellement que c’était humide et gris, mais non, la pluie nous a épargné et s’est mise à tomber après que tout le monde ait terminé.

La Ultimate Run a été importante dans ma vie de coureur puisque c’est la première fois que je courais dans la tranche de 55 minutes.

Temps : 55:43 minutes

Douzième course – 1er juillet 2015 lors de la Fête du Canada à Kanata

Quand j’aime un parcours et une course, je le dis et j’y reviens! C’est un peu comme ça que je peux résumer mon intérêt pour les Courses de la Fête du Canada à Kanata. C’était ma deuxième course en 2014 et ma douzième en 2015.

Encore une fois, les nuages étaient présents, mais c’était moins humide qu’en 2014.

J’aime bien l’ambiance familiale de cette journée. Il y a même un 100 mètres pour les touts-petits! C’est certain que ma fille va vouloir y participer cet été. Le 1er juillet 2015 est journée importante parce que c’est LA course où j’ai été le plus rapide depuis que je cours des 10k. (Vous verrez plus loin que je n’ai jamais fait mieux et je m’en fous pas mal maintenant.)

Temps : 55:19 minutes

Treizième course – 23 août 2015 à Lachine

Je l’ai écrit dans le paragraphe précédent, quand j’aime une course, j’y retourne. Quoi de mieux que de courir près du Canal Lachine pour une deuxième année consécutive ? Quel endroit charmant. C’est à découvrir si vous ne l’avez pas fait.

Lachine, c’est un beau parcours et une course qui mérite d’être davantage connue. Cette fois-ci ma copine et ma fille m’ont accompagné. Ma fille était tellement excitée qu’elle a voulu me suivre lorsque j’ai passé devant elle! Héhé !

Malheureusement, j’ai fait l’erreur de partir trop rapidement et je me suis essoufflé en chemin. Ce n’est pas si mal parce que j’ai tout de même réussi à rester dans la tranche de 55 minutes.

Temps : 55:49 minutes

Quatorzième course – 20 septembre 2015 à Montréal

C’était ma première fois au plus grand événement de course à pied de Montréal, le fameux Rock ‘n’ Roll de Montréal. Je voulais m’y inscrire en 2014, mais lorsque j’ai commencé à avoir un réel intérêt pour la course, les inscriptions étaient complètes. Je me suis donc repris en 2015. Comme je l’ai expliqué dans mon billet récapitulatif, je n’avais aucune idée que nous allions entendre de la musique tout au long du parcours. C’était aussi bien l’fun de courir sur les grandes artères qui étaient bloquées à la circulation automobile. Le boulevard Pie-IX était assez impressionnant à voir !

Une course intéressante, à laquelle je me suis réinscrit pour 2016 (principalement pour l’excellent prix de pré-inscription), mais qui ne fait pas partie de mes parcours favoris. Le départ sur le Pont Jacques-Cartier pour le marathon et le demi doit être malade.

Temps : 56:29 minutes

Même si je n’ai pas battu de record, j’ai été assez fier de constater que je me classe maintenant parmi les premiers 20% d’un événement de course. Go Roch Go !

Quinzième course – 18 octobre 2015 à Ottawa

Comme je le disais plus haut, la région de Gatineau-Ottawa regorge de coureurs et d’événements de course. Certains sont plus connus, comme le Marathon d’Ottawa, mais d’autres sont davantage connus dans leur communauté, mais toujours aussi populaires année après année. C’est le cas de la « South Ottawa Race Day« .

C’est sans contredit, la plus petite course à laquelle j’ai pris part depuis mes débuts. Nous étions 71 coureurs pour le 10k ! Le départ et l’arrivée se faisait sur la piste de course des chevaux et laissez-moi vous dire que c’est assez étrange, mais aussi dangereux ; il faut éviter les trous créés par les sabots…

Par cette belle journée d’automne, le froid avait décidé de nous faire coucou et j’étais donc bien content d’avoir gagné une tuque. Lors de cette course, j’ai compris une chose, j’ai atteint un plateau dans ma vitesse. Je ne pourrai pas être un « pace bunny », mais bon, on voit la stabilité dans mes résultats.

Temps : 56:02

Seizième course – 31 décembre 2015 à Ottawa

Rien de nouveau ici, en 2015, je m’étais donné comme objectif de faire une course par mois. J’ai sauté le mois de février en raison du froid et novembre en raison d’un contretemps causé par la santé fragile de mon père.

Il s’est donc passé près d’un mois et demi entre la course précédente et celle du 31 décembre. C’était la deuxième année que je passais une partie de ma soirée de la veille du jour de l’an à courir.

Toutefois, il y a eu un changement majeur dans le parcours et l’endroit, et c’est con, c’est probablement un excuse stupide, mais ça m’a vraiment affecté. Des bouchons se sont créés à de nombreuses reprises sur le parcours et moi faire deux « loops » de 5k…

Bref, un défi intéressant pour terminer ou commencer l’année du bon pied, c’est comme vous voulez. Je ne sais pas encore si je serai de la partie en 2016. La course à pied hivernale me décourage profondément. Je déteste l’hiver et je ne trouve pas que c’est l’fun. Je suis de même. Ceci dit, il a été toujours été important pour moi de continuer à courir l’hiver, mais mon rythme est moins fréquent.

Temps : 1:00:35 (Je vous l’ai dit que j’ai beaucoup de difficulté à courir en hiver).

Dix-septième course – 17 janvier 2016 à Richmond (quartier rural d’Ottawa)

Ma deuxième participation à cette course qui en était à sa 34e édition! Cette course a également été ma seule de l’hiver. J’ai fait beaucoup de petites distances quand la température n’était pas en-dessous de -15 (température ressentie), mais j’ai aussi fait quelques séances de spinning et de course sur un tapis roulant.

Richmond est une course intéressante parce que tu es, parfois, seul avec toi-même parmi les chemins de campagne et les grands champs, mais c’est une course d’hiver, alors mon intérêt était moins présent, je dirais.

J’ai fait ma course en moins d’une heure, ce qui me convenait parfaitement.

Temps : 00:59:45

En conclusion, quelle année ! Je vais moins prendre part à des courses pour ma troisième année (principalement en raison du demi-marathon à Toronto). Je ne suis pas encore un coureur d’expérience et je n’aspire pas à en être un. Je suis plus du style récréatif et pratico-pratique et parce que ça me fait du bien. Bien content d’avoir pris la décision de courir. C’est un bon match pour moi !

Encore une fois, je veux remercier mon père, ma blonde et mes beaux-parents pour leur soutien durant cette deuxième année de course chargée. Et que dire à ma belle Olivia ? Tu es toujours une source d’inspiration pour moi et je le sais que tu vas vouloir me suivre cette année. <3

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats! Ah oui, je suis aussi conseiller médias sociaux à la Ville de Gatineau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *