La distraction liée aux médias sociaux; ça coûte cher!

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

En début juin, je suis tombé sur un article sur Mashable qui s’intitulait Social Media Distractions Are Costing Business Major Money [STUDY].

Voici quelques données intéressantes tirées de cet article:

According to a recent survey from social email software provider harmon.ie, you and other employees are blowing $10,375 in productivity each year, and all because we don’t disconnect from an online chat quickly enough, or we get sidetracked by a bulging email inbox, or we fall into a Facebook hole of photos, updates and messages.

10 375$ chaque année en productivité? Ça commence à faire mal! Et c’est beaucoup! Évidemment, ces données sont tirées d’entreprises américaines. Avez-vous vu des études similaires pour le Canada ou le Québec?

L’article continue en mentionnant:

Almost 60% of workplace distractions involve social networks, text messaging, IMs or email. In fact, navigating between multiple tabs and windows to keep an eye on a wide variety of apps is a huge distraction in itself.

On dit aussi que la moitié des employés interrogés dans l’étude n’arrivent à travailler que 15 minutes ou moins avant d’être distraits ou interrompus!

Voici quelques stats intéressantes à propos des différentes formes de distractions:

  • Email processing: 23%
  • Switching windows to complete tasks: 10%
  • Personal online activities such as Facebook: 9%
  • Instant messaging: 6%
  • Texting: 5%
  • Web search: 3%

J’ai justement trouvé, hier, un article de The Next Web à propos d’une application qui vous permet d’utiliser Facebook via un ficher Excel! Dément!

Et vous? Arrivez-vous à des conclusions semblables dans votre travail? J’aimerais bien lire vos commentaires à ce sujet!

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

4 Comments

  1. Marika
    21 juin 2011
    Reply

    Les sources de distraction sont constantes. Quand ce n’est pas les collègues qui viennent s’accoter sur le cadre de porte pour te jaser. Il faut être très discipliné pour ne pas être distrait! Quand j’ai besoin de concentration, je ferme Tweetdeck… et je ferme la porte de mon bureau!

    Mais d’une façon générale, je crois qu’il faut simplement être mature et distinguer son type de présence (perso vs professionnelle) et choisir les moments de présence sur les réseaux sociaux. l devrait y avoir une app qui te dit : Tu es sur Facebook depuis 10 minutes… ;-)

    Ceci dit, moi le 10% de switching de fenêtres, s’avère. Comme présentement où j’ai presque deux rangées de documents ouverts… Damn!

    • 21 juin 2011
      Reply

      Bonjour Marika!

      Merci d’avoir passé par ici et même d’avoir commenté! Il est vrai qu’il y a des multiples formes de distraction. Moi aussi, Tweetdeck prend le bord lorsque je veux me concentrer. Tu marques un point concernant la maturité et oui, je veux une telle app!!! :)

      Pour ma part, c’est la gestion des courriels qui est le pire!!

  2. 14 juillet 2011
    Reply

    Pour moi c’est vraiment les courriels qui n’en finnissent plus! Et, c’est difficile de fermer la porte quand tu es dans un cubicule, alors c’est super facile d’être distraite par les gens qui viennent à mon bureau ou des collègues qui jasent à 2 pieds to toi…

    Quand j’ai vraiment besoin de me concentrer, je branche mes écouteurs et minimise Hootsuite!

    • 14 juillet 2011
      Reply

      Merci pour ton commentaire Carolyn. En effet, la gestion des courriels, c’est incroyable comment on perd un temps fou!! Personnellement, mon bureau est à aire ouverte, donc oui, là aussi, on peut perdre encore du temps! Je fais la même chose, écouteurs, musique et au revoir tweetdeck! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *