20 000 tout-petits de 0 à 5 ans ont besoin de vous!

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

La pauvreté touche tout le monde et tout particulièrement 20 000 tout-petits de 0 à 5 ans de la grande région de Montréal. Je vous parle de La Grande récolte pour les enfants.

Vous ne savez pas c’est quoi la Grande récolte pour les enfants? Moi non plus, je ne le savais pas avant que l’on prenne le temps de m’en parler.

La Grande récolte pour les enfants, a pour objectif de venir en aide aux 20 000 tout-petits de 0 à 5 ans qui souffrent de la faim dans la grande région de Montréal. Cette campagne de levée de fonds organisée par Moisson Montréal, Moisson Rive-Sud et le Centre de bénévolat et moisson Laval, prendra fin le Lundi de Pâques, donc le 21 avril 2014. L’objectif est d’amasser 20 000 kg de denrées et 200 000 $ en argent et à ce jour, il est loin d’être atteint.

C’est donc dans cette optique que j’ai été approché pour vous en parler, mais avant, saviez-vous que :

  • Il y a historiquement eu un déséquilibre important entre les denrées et produits de bébés amassés via les dons et les besoins réels ?
  • C’est ainsi qu’est née il y a trois ans l’idée de mobiliser les Québécois du Grand Montréal derrière un vaste élan de générosité pour amasser des dons en argent et des produits pour enfants.

Je vous invite, sincèrement, à vous rendre sur le site Web granderecolte.com pour prendre connaissance de certains faits importants concernant la pauvreté chez les tout-petits, mais aussi pour faire un don monétaire ou pour visiter l’une des 104 succursales Uniprix participantes afin d’y déposer des dons en denrées non-périssables pour tout-petits.

La page d'accueil du site Web granderecolte.com.
La page d’accueil du site Web granderecolte.com.

L’argent amassé servira exclusivement à l’achat et à la distribution de denrées pour tout-petits auprès d’organismes communautaires partenaires dotés de programmes d’aide aux familles avec jeunes enfants et aux futures mamans.

J’espère sincèrement que l’objectif soit atteint.

Il serait bien aussi de mobiliser les autres divisions et régions du Québec, car je suis pas mal certain qu’il y a beaucoup d’enfants en Outaouais qui sont dans la même situation. (J’habite à Gatineau depuis près d’un an.)

Ah oui, si vous avez 30 secondes, vous pouvez aussi prendre le temps de regarder cette vidéo de 30 secondes avec les deux porte-paroles, Ève-Marie Lortie et Claudia Marques.

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *