Instagram: comment se distinguer ? Par la bonne utilisation.

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

Ce n’est plus un secret pour aucun de mes proches, j’adore Instagram. Accro? Un peu.

J’aime la photographie à la base et ce réseau social vient rendre ce médium accessible par des moments du quotidien croqués au vif iPhone à la main.

Or, la prise de photo n’est que la moitié du processus, ensuite plusieurs possibilités s’offrent à nous, outre les filtres disponibles directement via Instagram, une multitude d’applications permettent de créer des effets spectaculaires. D’ailleurs, Marika Laforest, Gestionnaire Médias interactifs chez Tourisme Montréal, a récemment écrit un billet sur ces applications préférées. Pour faire de belles découvertes, lisez son article ici. Une liste bien garnie à laquelle j’ajouterais l’application Afterlight, qui présente le meilleur choix selon moi, car elle offre un vaste choix de filtres en plus de permet d’éditer la photo sous plusieurs angles : formes géométriques, redimension, luminosité, contraste et bien plus, tout ça pour un 0.99 $ bien investi. Si je devais me restreindre à une seule application, ça serait à celle-là sans aucun doute.

Récemment, Instagram publiait sur son Tumblr un guide d’utilisation pour les professionnels, que vous pouvez retrouver ici. Par professionnels on entend les entreprises qui, par une stratégie bien appliquée, peuvent mettre de l’avant leur marque en plus de trouver une banque garnie de contenu créé par les utilisateurs (user generated content), ce qui représente une grande valeur ajoutée en termes de marketing. Rien de mieux que des consommateurs qui créent de leur propre gré des interactions personnalisées avec votre marque.

Outre les exemples illustrés dans ce guide, tels que Disneyland, Patagonia (marque de vêtements de plein air) et Chobani (yogourt), ma collègue Camille m’a récemment fait découvrir la présence originale et audacieuse de la marque canadienne de vêtements Aritzia sur Instagram.

Tout d’abord, sur le compte officiel d’@Aritzia apparaissaient depuis quelques jours de simples carrés roses. Intrigant.

En suivant le lien dans la description accompagnant les photos, nous découvrons un compte dédié entièrement au lookbook de la collection du printemps conçu dans un alignement parfait d’une série de 510 images qui ensemble constituent de plus grandes photos, telles des pages de magazine. Ce qui représente 42 captures d’écrans à partir d’un iPhone. Voyez par vous-même.

aritzialb1

aritzialb2

aritzialb3

aritzialb4

C’est la première fois que je vois une telle utilisation de la plateforme et je trouve qu’elle scie bien à la mission de l’entreprise, c’est-à-dire présenter leurs produits vestimentaires. Vraiment, chapeau! Les entreprises ont beaucoup à gagner en trouvant des moyens hors du commun pour mettre leurs produits de l’avant sur cette plateforme qui a connu récemment un taux de croissance de 23 %, la plaçant au premier rang des réseaux sociaux les plus utilisés (source).

Et vous, utilisez-vous Instagram à des fins personnelles, professionnelles ou encore les deux? Avez-vous connaissance d’autres exemples d’utilisation qui sortent de l’ordinaire?

Et puis, moi sur Instagram c’est @CatMatu.

Au plaisir!

Articles récents

Catherine Matusiak Écrit par :

2 Comments

  1. 21 février 2014
    Reply

    Cet article me fait penser à un autre exemple de l’utilisation non traditionnelle de ce réseau social. Le compte Instagram du Toronto Silent Film Festival (@TSFF2014) utilise leur feed Instagram comme un microsite dans lequel il mettre en oeuvre une ligne du temps qui intègre des films muets de Charlie Chaplin pour célébrer le 100e anniversaire de ses films.

    • 21 février 2014
      Reply

      Nice. Merci pour ton commentaire, Francis. Je vais aller voir ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *