La religion et les enfants

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

J’ai un réel malaise lorsqu’il est question de religion et des enfants, surtout pour ma fille. Je ne veux surtout pas créer une controverse, je réfléchis à haute voix et c’est le but de ce blogue.

Mon malaise par rapport à la religion ne date pas d’hier. Étant jeune, j’étais plus pratiquant, mais en grandissant, je me suis rendu compte que c’était loin de mes intérêts.

Je trouve tellement que la religion est un choix personnel et pour faire une petite ligne sur la Charte de laïcité du PQ, je ne suis aucunement mal à l’aise par rapport aux signes religieux dans la fonction publique, ni même dans la société en général.

Si on mélange la notion de croyance et de pratique de la religion, on rajoute une couche de complexité.

Environ 2-3 mois après la naissance de ma fille, l’inévitable question est arrivée : On la baptise ou pas?

Ayant déjà une bonne idée de la réponse, j’ai quand même posé la question à un groupe de pères sur Facebook que j’ai créé et j’ai obtenu environ une dizaine de réponses. (Je n’ai pas mis les noms, ni les photos, uniquement quelques réponses).

Nous oui par tradition et pour faire plaisir au grand parents

Non pour nous. C’est une tradition religieuse et on a choisi de ne pas l’élever dans la religion…

Nous, on a décidé de ne pas faire baptisé notre fils. Il choisira plus tard ou fera comme nous, il restera sans véritable croyance religieuse.

Nous n’avons pas fait baptiser notre fils. Par contre, en juin, nous organisons une grande fête où nous convions tous nos amis pour fêter l’arrivé de ce petit bout d’bonhomme !

Chez moi ça été pour le respect des traditions familiales. Les enfants pourront choisir plus tard s’ils se donner le sacrement de Confirmation ou non.

Ma première idée s’est donc confirmée. Après une discussion avec ma blonde, nous avons décidé de ne pas la faire baptiser. Ça sera son choix plus tard. Il n’y a rien de mal à ça. Si elle choisit une religion et décide d’en pratiquer une, je ne serai pas contre ça, non plus.

Ce qui me rend mal-à-l’aise, c’est ceux qui le font pour les autres. Comme une de mes amies m’a dit : « Je l’ai fait pour la tradition et pour faire plaisir à ma grand-mère ». Mon amie n’est pas du tout croyante, ni pratiquante. Alors, je ne sais pas. Ça me bogue un peu. Mais, en même temps, je me dis que chaque parent fait ce choix (ou pas) et c’est à lui ou elle de décider ce qui est bon ou pas pour l’enfant.

Cette question de religion et des enfants m’est revenu en tête récemment, parce que, je suis allé dans l’allée des couches d’un grand magasin (le genre de sortie obligatoire pour un père ;) ) et j’ai vu ces petits toutous disposés sur la tablette (voir photo ci-dessous).

Vu dans un magasin à grande surface. Crédit photo : @roch
Vu dans un magasin à grande surface. Crédit photo : @roch

Un copain de prière? J’ai testé le dit-toutou et oui, il y a bel et bien une prière intégrée dans celui-ci. Ok! C’est clairement pour répondre à une certaine clientèle, mais pour ma part, ça ne m’intéresse pas du tout. Je n’ai aucune idée comment je réagirais si on remettait un tel toutou à ma fille. J’essaierais probablement de ranger le toutou dans une boîte à souvenirs et ma fille pourra l’utiliser plus tard ou non.

Voyez-vous comment je ne sais pas « gérer » le thème de la religion avec ma fille? Je ne veux rien lui imposer, je suis clairement en faveur du choix. Elle les fera quand elle le voudra. Je crois que mon rôle sera de lui expliquer, en temps et lieu, les différentes religions et options qui s’offrent à elle. C’est le meilleur cadeau que je peux lui offrir.

Des commentaires ou des idées par rapport à ça?

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *