Lettre à ma « grande fille » de 3 ans

Chère Olivia,

Tu as littéralement bouleversé ma vie, il y a de cela maintenant trois ans. Trois ans que je suis le papa de la plus merveilleuse petite fille du monde.

Tu es arrivée par une journée froide de janvier, soit trois semaines avant la fameuse date prévue. Maman et moi n’arrêtions pas de dire que tu serais une Valentine; tu nous as fait toute une surprise! :)

Il s’est tellement passé de choses durant ces trois dernières années que c’est rendu cliché de dire « le temps passe vite ». C’est bel et bien vrai et c’est pourquoi dès le jour 1, je me suis dit qu’il fallait que j’en profite au maximum.

Durant la dernière année, tu m’as fait rire, tu m’as fait pleurer de bonheur, tu m’as fait « pogner les nerfs » (hey salut toi, le « terrible two »; je t’expliquerai plus tard), tu m’as ému, mais surtout, tu as fait de moi un meilleur papa.

La job de papa n’est pas simple et tu as beau lire tout ce que tu veux, dans les livres, sur Internet, personne ne peut vraiment te montrer comment on est un papa. Étant une personne avec peu de patience, tu le sais que ton papa est loin d’être parfait ;). Au moins, je me dis que je n’essaie pas de l’être, je le reconnais et je vis avec.

Depuis trois ans, mais tout spécialement depuis un an, on vit plein de superbe moments père-fille; du temps de qualité que je m’accorde avec toi. Comme moi, tu ne sembles plus être disposée à ne « rien faire à la maison », tu me suis partout et ça n’a jamais été un fardeau pour moi. Chaque sortie seul avec toi est une opportunité pour moi de te faire découvrir le monde, quelque chose, piquer ta curiosité et te rendre heureuse. Ces sorties me permettent aussi de souder notre relation. Et que dire au sujet de nos sorties au cinéma? Si j’ai bien compté, on parle de 16 fois en 2015 ! :) Je pense que tu aimes bien, ça, à moins que ça ne soit pour le popcorn… ;)

En 2015, j’ai même eu l’audace de partir en vacances seul avec toi, et ce, à deux occasions pendant que Maman travaillait. J’en garde de si beaux souvenirs, j’espère que c’est le cas pour toi aussi.

Olivia, tu es une petite fille passionnée et passionnante. J’aime te voir grandir et voir que tu développes tes intérêts au fil du temps. Ta maman pourra te le confirmer, je ne veux pas te « conditionner » à aimer le rose ou les robes de princesse. Tu as le droit d’aimer ce que tu veux et ça, c’est hyper important pour moi.

Tu aimes profondément ceux qui t’entourent et tout spécialement ta « mamaman » avec qui tu as une relation exceptionnelle et je la remercie d’être dans ta vie. En passant, c’est grâce à elle si tu vas patiner. ;) Je peux te montrer la course si ça te tente!

Pour être honnête, je n’ai aucune idée de ce que nous réserve la prochaine année. Tout ce que je sais, c’est qu’elle sera remplie de rires, de bonheur et bien évidemment, de petits et plus grands moments tristes, mais qui font partie de ce que c’est la vie.

Pour les prochains mois, je souhaite que nous passions un peu plus de temps qu’à l’habitude avec ton grand-papa Courcy. Tu ne le réalises pas vraiment, mais comme sa santé est fragile, il se peut qu’il aille rejoindre grand-maman plus vite que l’on ne pense.

Bonne fête ma « pas si grande » fille! Tu es précieuse pour moi et tout comme ta mère, vous m’avez appris à m’aimer un peu plus chaque jour. Comme je le dis souvent, ta mère, toi et moi, on forme un sacré trio! Encore meilleur que les Canadiens (qui sont sacrément poches en ce moment :P)

Ton papa ! xx

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats! Ah oui, je suis aussi conseiller médias sociaux à la Ville de Gatineau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *