Un premier demi-marathon à Québec pour le Marathon SSQ de Québec!

Le 27 août, j’ai couru, pour la première fois, une course officielle à Québec et non la moindre, un demi-marathon dans le cadre du Marathon SSQ de Québec!

Je dois vous l’avouer d’emblée, ça faisait deux ans que je pensais participer à une course officielle à Québec et je crois fermement que j’ai fait le bon choix! J’attendais d’être capable de courir des demi-marathons pour y participer, c’est tout :)

En y repensant, je suis vraiment content d’avoir participé à l’édition 2017 du Marathon SSQ de Québec puisqu’il a été annoncé qu’après 20 ans, l’épreuve allait se passer uniquement sur la rive nord du St-Laurent (Québec). Après le changement du nom de l’épreuve, qui s’est nommé « Marathon des Deux-Rives », c’était à prévoir. Donc, courir pour la première fois à Québec, et passer sur le pont de Québec pour la dernière fois, c’est nice!

Je suis donc passé à l’expo le samedi pour aller chercher mon dossard et mon chandail puisqu’il n’était pas possible de les prendre le jour de l’épreuve. Je comprends tout à fait pourquoi : défi de logistique (les départs des trois épreuves (marathon, demi et 10k) se faisaient à trois endroits sur le parcours ainsi que l’heure du départ (7h)) à prévoir!

Une petite expo avec plein de produits comme on les aime, avec une forte prédominance des lunettes solaires avec deux kiosques dont un de New Look (commanditaire de l’événement) pour vanter sa gamme de produits pour les sportifs.

Le 27 août, je prenais place dans la voiture pour me rendre à Lévis pour le départ du demi-marathon qui était prévu à 7 h. Ouf! Je suis habitué aux épreuves du matin, je suis un coureur matinal, mais ouf, pas facile quand même de partir aussi tôt et de traverser l’autre pont.

Comme toute course d’importance, il y avait des « corrals » de départ, mais contrairement à Ottawa, Toronto ou Montréal, le départ de chaque corral n’était pas différé. J’étais donc étonné de dévaler la pente rapidement et de me ramasser au tapis de Sportstats aussi vite! À part pour éviter que des coureurs plus lents ralentissent les plus rapides, je ne vois pas l’utilité.

Si vous lisez mes billets au sujet de mes courses depuis un moment, vous savez que j’ai un GROS problème avec la température lors de mes épreuves. (Allô le Tour du Lac-Brome!), mais la journée du Marathon SSQ de Québec, je ne pouvais pas demander mieux. C’était frais et ensoleillé! Donc, même si j’avais froid avant le départ, je me suis réchauffé très rapidement! Il n’y a que le long de la Promenade Samuel-de-Champlain que je commençais à avoir chaud parce que le soleil était insistant.

Alors, comment c’est pas de passer sur le pont de Québec? Enivrant et très spécial. Sérieusement, j’ai été étonné de sa « longueur », un peu plus de 1 kilomètre, si je me fis aux fanions. Même si des « panneaux » nous bloquaient un peu la vue, j’ai adoré et je l’ai vraiment apprécié parce que c’était la dernière fois que les épreuves du marathon et du demi-marathon du Marathon SSQ de Québec passait dessus!

Pour mon 4e demi-marathon officiel (5, si on compte le 20k du Tour du Lac-Brome), je l’ai complété avec 2 915 autres participants (selon Sportstats) en 02:35:38. Un résultat très satisfaisant pour moi! Je m’étais moins bien préparé cet été, mais je reste dans le même « pace » que d’habitude! Toronto, est, à date, mon meilleur temps pour un demi-marathon. Et Ottawa, le pire, mais j’avais une bonne excuse! ;)

Chapeau à Gestev pour l’organisation, tout était bien rodé, les deux seules choses que je n’ai pas trop aimé, c’est la musique trop forte au départ, je ne sais pas, mes oreilles étaient fatiguées, il faut croire ainsi que la distribution de la nourriture à la fin! Comme ce n’était pas dans un sac, j’ai presque échappé quelques items, mais heureusement, j’ai eu un coup de main! ;)

J’aimerais terminer en vous parlant de l’affichage sur le parcours. Un affichage différent que je n’ai pas vu lors de d’autres courses et qui est digne de mention.

Parcours du 42,2k, 21,1k et du 10k.
Crédit : Je cours QC

Comme vous pouvez le constater, les coureurs de n’importe quelle des trois épreuves du Marathon SSQ de Québec passaient sur le même parcours. C’est donc pourquoi la numérotation partait à 42,2 km pour se rendre 0 au fil d’arrivée. De cette façon, pas besoin d’avoir trois signalisations différentes pour les trois épreuves et c’est VRAIMENT plus motivant! On sait exactement le nombre de kilomètres à courir avant d’arriver!

Je ne peux pas parler de cette course sans parler du drame très triste qui est survenu. Comme vous le savez, un homme de 30 ans, donc à peine plus jeune que moi, est décédé assez près du fil d’arrivée du demi-marathon. Je sais que ça peut faire peur à certaines personnes, mais il ne faut pas, il est pire d’être sédentaire que d’aller bouger. On ne connaît pas tous les circonstances, mais il faut connaître ses limites et avoir du plaisir! Néanmoins, mes condoléances à la famille et aux proches de Maxime Pouliot Rochefort. Je sais qu’il était un père, alors ça me touche particulièrement.

Les prochaines courses? Le 10k de la course de l’armée à Ottawa ainsi que le demi-marathon du Marathon de Niagara Falls!

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats! Ah oui, je suis aussi conseiller médias sociaux à la Ville de Gatineau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *