Médias sociaux: le mauvais exemple du Carnaval de Québec

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

Malheureusement, cet exemple est devenu un classique en matière de gestion des médias sociaux. Vous ne savez pas de quoi je parle? Voici un petit résumé de l’histoire, selon Josiane Massé de Branchez-Vous! Blogosphère:

Le Carnaval de Québec a décidé d’adopter les réseaux sociaux. L’une de ces initiatives a été de créer une mobilisation éclair (flash mob) en diffusant sur YouTube une vidéo incitant les internautes à apprendre une chorégraphie pour ensuite se rassembler à un endroit précis, danser et se faire filmer. Les problèmes étaient nombreux et plusieurs blogueurs les ont soulevés.

En effet, plusieurs blogueurs ont critiqué la vidéo en question.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=YujSmUUDuIs]

Après avoir essuyé un lot important de critiques, la vidéo a été retirée. Ouch! Erreur fatale! C’est une raison de plus pour que les gens présents sur les médias sociaux en parlent encore plus. Lors d’une conférence dans le cadre d’un cours de communication à l’UdeM, Stéphanie Kennan, présidente de Bang Marketing, mentionnait ce fameux cas:

C’est une communication bi-directionnelle, on doit être en mesure de répondre aux critiques. Faire comme le Carnaval de Québec [retirer la vidéo de YouTube], c’est une très mauvaise idée.

C’est certain que la vidéo n’est pas la meilleure, mais l’organisation aurait pu se servir des commentaires pour rire d’eux-mêmes et suggérer aux gens de venir au Carnaval pour danser tout de même. Mais non, la vidéo est revenue sur YouTube, mais les commentaires ne sont pas autorisés… Mauvaise idée encore une fois!

Que pensez-vous de cette histoire? Connaissez-vous un autre histoire semblable, à part celle du Bixi et son faux blogue?

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *