Nourrir son bébé

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

Nourrir son bébé, c’est un sport croyez-moi. Surtout quand votre enfant ne contrôle pas ses gestes.

Olivia a commencé à manger des céréales il y a environ 1 mois et demi, 2 mois. Au moment où je vous parle, ça semble être son plat préféré. Avec les pommes et les fraises. La viande ne fait pas encore l’unanimité.

Je ne sais pas pour les autres pères et mères, mais pour ma part, il est quasiment préférable que ma petite soit en couche et mange, car elle s’en met partout. Littéralement. Soit en faisant du bruit avec sa bouche ou en insérant ses doigts dans celle-ci.

Au delà du fait que les cheveux sont sales, les sourcils aussi, c’est quand même vraiment l’fun de nourrir un bébé. On dit souvent qu’un bébé, c’est ce qui a de plus pur et c’est vrai. Un bébé, ça sait manger la quantité dont il a besoin.

Pourtant selon l’OMS:

À l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a doublé depuis 1980.
Le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes de 20 ans et plus, parmi lesquelles plus de 200 millions d’hommes et près 300 millions de femmes sont obèses (estimations de 2008).

Choquant! C’est comme si nous avions oublié de manger comme des bébés. Le débat sur l’obésité est un autre sujet à discuter hors de ce billet, mais je trouve ça vraiment important d’y réfléchir. En même temps, c’est tellement mignon de voir ma fille découvrir la réelle saveur des aliments.

Au fur et à mesure que je la nourris, je me dis que j’aimerais pas mal être moins « difficile », tout comme elle.

C’est ça la beauté d’être parent, dans le brouhaha du quotidien, on doit prendre le temps de s’émerveiller des petites choses de la vie et réfléchir à ce que l’on veut pour soi-même et sa famille.

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *