Les jeunes et les nouveaux médias

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

Via un « update » d’Infopresse sur Twitter, j’ai lu le très intéressant article du journal Le Monde nommé Les jeunes sont « accros » des nouveaux médias mais ne veulent pas les payer.

Article très intéressant et bien étoffé!

Voici quelques extraits intéressants (pour votre information, l’article parle de la consommation média par les adolescents):

Que dit Matthew ? Que les jeunes délaissent les médias traditionnels, qu’ils sont accros aux nouveaux, mais peu enclins à payer. La radio ? Ils l’écoutent pour la musique, mais de moins en moins au profit de sites comme Last.fm (Deezer.com en France), où ils peuvent constituer leurs propres listes de titres puis les écouter sur un ordinateur en streaming (sans pouvoir les conserver sur le disque dur). Ils n’ont jamais acheté de CD, téléchargent illégalement sur des sites de partage de fichiers et trouvent encore trop cher le prix des chansons sur iTunes (0,79 pences), le magasin en ligne d’Apple.

Ils regardent la télévision, mais juste pour leur série favorite. Ils ne lisent plus les journaux papier, sauf les gratuits parce qu’il suffit de les ramasser dans les transports en commun et que leurs articles sont courts. Ils ont tous un accès à Internet, souvent utilisé pour converser sur le réseau de socialisation Facebook. Ils apprécient moins le site de microblogging Twitter, préférant envoyer des SMS avec leur téléphone mobile (tous en ont un). Près d’un sur trois a une console de jeu (surtout la Wii, de Nintendo, et la Xbox 360, de Microsoft), dont ils apprécient les services en ligne leur permettant de converser gratuitement. « Ils ne semblent plus percevoir la valeur des biens. Leur consommation des médias est très fragmentée », note M. Rossi. […]

Et vous dans tout cela? Okay, l’article est basé sur un adolescent, mais avant tout, il faut se demander si vous vous reconnaissez là-dedans?

Comme le dit si bien la fin de l’article:

Dès lors, la grande question est de savoir si ces jeunes auront changé quand ils seront entrés dans la vie active. Seront-ils enfin prêts à payer ? Et si non, comment les entreprises de médias, déjà mises à mal par la révolution Internet, pourront espérer survivre ? Personne n’a de réponse définitive. Ce qui fait consensus, c’est que la vente d’espaces publicitaires ne pourra pas financer tous les services gratuits du Web.

Seul l’avenir nous le dira!

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

3 Comments

  1. 17 juillet 2009
    Reply

    Si on ne veut plus payer pour le message envoyer, on continuera toujours de payer pour le moyen de transmission! Il y avait une critique du livre FREE de Chris Anderson dans The Atlantic. Le livre est rempli de non-sens, mais Anderson constate quand même, avec raison il me semble, que le « commerce » va changer radicalement. Aujourd’hui et surtout plus tard, il faudra vendre peu de beaucoup.

    Cela étant dit, en ce qui concerne les adolescents… et bien je crois qu’à cet âge on aimerait effectivement que tout soit gratuit. Par contre, ils continuent de s’acheter le dernier cell intelligent, le dernier lecteur mp3 etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *