À quoi ressemblera la télévision dans cinq ou dix ans ? – Parlons télé

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

À quoi ressemblera la télévision dans cinq ou dix ans ? C’est la question que pose le CRTC aux Canadiens dans le cadre d’une consultation nommée : Parlons télé.

C’est grâce à un éditorial d’Ariane Krol, de la Presse, que j’ai pris connaissance de cette initiative, qui ma foi, est très bien réalisée.

Il est vraiment temps que l’on parle de la télé. Plus que jamais, les balises, tout ce que l’on a connu depuis son apparition, dans les années 50, sont ébranlées avec l’arrivée d’Internet et de gros joueurs comme Netflix.

Voici quelques informations tirées de l’invitation officielle du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) :

Parlons télé : une conversation avec les Canadiens sur l’avenir de la télévision

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a besoin de votre point de vue dans le but de façonner l’avenir de votre système de télévision. La télévision canadienne se doit d’offrir une programmation captivante et diversifiée, dans une ère de technologie numérique caractérisée par l’abondance de chaînes et le contenu sur demande disponible sur diverses plateformes (câble, satellite, Internet, appareils mobiles). Votre point de vue est essentiel afin que nous puissions modeler votre système de télévision afin qu’il réponde aux besoins des Canadiens, tant à titre de consommateurs, de créateurs que de citoyens, et qu’il puisse s’adapter au cours des années à venir. Afin d’amorcer cette conversation, nous avons regroupé ci-dessous quelques faits et questions à l’égard de la télévision canadienne. Vos réponses à ces questions nous aideront à façonner l’avenir de la télévision canadienne.

Joignez-vous au groupe de discussion en ligne :
www.crtc.gc.ca/parlonstele

Organisez une « conférence éclair » :
www.crtc.gc.ca/fra/com300/cwc1.htm

Remplissez le formulaire :
[Commentaire/réponse]

Appelez-nous :
1-800-368-0390

Envoyez-nous un courriel :
parlonstele@crtc.gc.ca

Écrivez-nous :
CRTC, Ottawa (Ontario) K1A 0N2

Envoyez-nous votre message par télécopieur :
819-994-0218

Puisqu’au Québec, on est fou de notre télé, je crois qu’il serait vraiment pertinent de prendre 5 à 10 minutes pour envoyer vos commentaires. Pour avoir travaillé pour un câblodistributeur dans le passé, je sais que plusieurs choses imposées par la loi « frustrent » les gens. Je vous invite à vous exprimer!

Voici ce que j’en pense:

Je ne sais pas si les anglophones et les francophones auront la même observation que moi, mais je suis un excellent exemple d’un francophone qui regarde autant la télé en français et en anglais et ça me plaît ainsi et ça ne fait pas de moi un être assimilé. Toutefois, les restrictions liées au forfait de base et à des forfaits pré-assemblés me tapent royalement sur les nerfs. On paie assez cher pour ces services et malheureusement, la « personnalisation » est difficile. Voilà pourquoi j’ai opté pour un forfait où je dois choisir mes chaînes, mais on m’impose un bon nombre de chaînes qui doivent être incluses au sens de la loi. J’aimerais beaucoup que ça change.

En ce qui concerne la télé sur Internet, j’aimerais également que l’on me laisse voir autant les émissions sur mon téléviseur, sur mon ordinateur portable ou sur mon mobile, sans aucune restriction.

Comme le conclue Ariane Krol, dans son édito :

La réglementation a encore un rôle à jouer. Mais il faut déterminer ce qui est vraiment indispensable et se concentrer là-dessus. Car si la télé régie par le CRTC n’a pas la flexibilité nécessaire pour répondre aux véritables attentes des Canadiens, on ne donne pas cher de son avenir, ni de ceux qui en dépendent.

Pour joindre votre voix et « parler télé », visitez le site web du CRTC.  Vous avez jusqu’au 22 novembre pour le faire.

Pour suivre les tweets à ce sujet, le mot-clic est #Parlonstele


Et vous? Quel est votre opinion à ce sujet?

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *