L’image de Régis Labeaume

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

Suite au renvoi de Clotaire Rapaille et de la bourde journalistique du maire de Québec, Régis Labeaume, le Journal de Québec a décidé de commander un sondage sur le maire en question. Voici quelques informations tirées de l’article.

Même si les citoyens de Québec estiment en majorité que l’affaire Rapaille est une erreur du maire Labeaume et qu’il a mal agi, lundi, ils continuent dans une très large proportion de lui accorder leur confiance et de le considérer comme un bon gestionnaire.

Voilà ce que démontre un sondage exclusif mené le 1er avril par la firme Léger Marketing pour le Journal de Québec. Dans un premier temps, 56 % des gens se disent d’accord avec l’énoncé selon lequel « toute l’affaire Clotaire Rapaille est une erreur du maire Labeaume », comparé à 39 % qui sont en désaccord.

À savoir « si on devrait tenir le maire Labeaume personnellement responsable ou non dans le dossier Clotaire Rapaille », 53 % ont répondu non et 44 %, oui.

Par rapport à la conférence de presse de lundi dernier, où le maire a annoncé la résiliation du contrat de M. Rapaille, 59 % des gens estiment qu’il a mal agi, notamment en ce qui a trait aux remontrances à l’égard des journalistes. Une proportion de 33 % considère qu’il a bien agi et 8 % des gens se sont abstenus de répondre.

Les résultats parlent d’eux-mêmes… L’image du maire élu dans une très grande proportion aux dernières élections municipales a été atteinte… Que les citoyens de Québec attribuent l’erreur de l’embauche de Clotaire Rapaille donne une bonne idée sur les conséquences de cette affaire sur le maire de Québec.  Cependant, je ne crois pas que ça lui nuira aux prochaines élections (s’il veut être encore maire). Pendant un bon moment, oui, mais pas pour toujours!

Qu’est-ce que vous en pensez?

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

4 Comments

  1. Jean Gosselin
    5 avril 2010
    Reply

    Comme on dit parfois aux enfants dont on soigne une « grosse égratignure »: « Ça ne paraîtra plus le jour de tes noces! ». Pour le moment, ça me semble seulement ça, « une grosse égratignure ». Ça va « piquer » un peu quelques jours et laisser une marque pendant quelques temps. Mais est-ce ça paraîtra encore le jour du vote? J’en doute! À moins qu’il ne se mette à collectionner les égratignures…

    • Roch
      5 avril 2010
      Reply

      Merci de votre commentaire Jean. Effectivement, si le maire Labeaume se met à collectionner les égratignures… ça fera mal pour sûr!

  2. Marie-France
    5 avril 2010
    Reply

    Selon moi, le maire Labeaume a acquis sa notoriété et sa popularité avec son caractère que je pourrais qualifier de…transparent. Les gens de Québec apprécient la poigne dont il fait preuve. Je ne crois pas que cet incident entachera de manière permanente son image. L’avenir le dira!

    • Roch
      5 avril 2010
      Reply

      Merci Marie-France pour votre commentaire. Oui, je suis d’accord qu’il a acquis sa notoriété avec transparence et moi non plus, je ne crois pas que cet événement entachera son avenir politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *