S’aimer soi-même

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

Pour la Saint-Valentin 2015, Marilou, de Trois fois par jour, a écrit un beau petit texte qui m’a fait réfléchir.

Le voici :

Que vous soyez seul, en amoureux ou en famille, je veux vous souhaiter une joyeuse Saint-Valentin.

Cette année, je réalise vraiment que le plus beau cadeau que je puisse offrir au monde, c’est de m’aimer moi-même.

J’ai l’impression qu’on est rendu à un point où il faut prendre en considération plus que notre petite vie à nous, et s’ouvrir les yeux sur le fait que d’avoir accès au monde entier via les réseaux sociaux vient avec une énorme responsabilité : celle de s’aimer encore plus, pour aimer mieux le reste du monde et nous permettre d’arrêter de sous-estimer l’impact que nos commentaires peuvent avoir sur des âmes qu’on ne connait pas.

En tout cas, c’est ce que je nous souhaite, à Alex et moi. Ben de l’amour-propre pour mieux vous en repitcher. ;)

S’aimer soi-même. En effet, c’est un très beau cadeau que l’on doit se faire. Je ne reviendrai pas sur le passé, mais oui, comme beaucoup de personnes, j’ai de la misère à m’aimer, à reconnaître mes bons coups et même à me trouver beau! Je le sais que c’est important, mais on dirait qu’il est plus facile pour moi d’aimer les deux jolies brunettes les plus importantes de ma vie : Mélodie et Olivia, que moi.

En même temps, je me dis que je dois apprendre à m’aimer davantage parce que je suis un modèle pour ma fille. Elle vient d’avoir deux ans et elle veut imiter ses parents, c’est normal, ça fait partie de son développement. Si j’apprends à mieux m’aimer, pour encore mieux aimer Olivia, je pense que nous allons être gagnants, non? :)

Apprendre à s’aimer, c’est tout un défi. Je n’ai peut-être plus l’argument du surplus de poids à invoquer, mais au fond de moi, je me trouve encore gros, et ce, même après avoir perdu plus de 60 livres. Sincèrement, je ne pense pas pouvoir changer ça, mais je vis bien avec. Je vis bien avec mon nouveau mode de vie et mes passions : les chats, les médias sociaux, la course, ma famille, ma blonde, ma fille et mes ami(e)s.

De nos jours, on court partout, tout le temps, même la fin de semaine et on prend rarement le temps de penser à soi. C’est toujours bon de faire une introspection et d’en faire quelque chose par la suite. C’est donc dans cette optique que je continue à écrire sur ce blogue. Aucune idée si mes propos rejoignent quelqu’un, mais je le fais pour moi. C’est peut-être égoïste, peut-être pas non plus, mais ça m’a aidé, surtout lorsque ma mère est décédée et lorsque j’ai appris que mon père combattait un deuxième cancer. Écrire m’aide encore.

Mélodie, Olivia : Joyeuse Saint-Valentin! Vous le savez que vous êtes mes valentines préférées! <3 Papa : Joyeuse Saint-Valentin! Je le sais que tu as perdu ta valentine avec laquelle tu a passé près de 37 années. Tu es mon père et ça, j'en suis fier. À moi : Joyeuse Saint-Valentin. Aime-toi davantage et tu peux être fier de ce que tu as accompli jusqu'à maintenant. [caption id="attachment_12725" align="aligncenter" width="640"]Ma copine Mélodie et moi en janvier 2015. (Photo : @roch) Ma copine Mélodie et moi en janvier 2015. (Photo : @roch)[/caption]

Ce n’est pas facile, essayez-le, vous verrez!

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats! Ah oui, je suis aussi conseiller médias sociaux à la Ville de Gatineau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *