Étude sur l’utilisation d’internet par les Canadiens

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

En lisant l’info-lettre d’Infopresse ce matin, j’ai commencé à lire l’article intéressant « Des Canadiens sociables, mais prudents »

Fleishman-Hillard vient de dévoiler les résultats d’une étude sur l’utilisation d’internet par les Canadiens, démontrant qu’ils en font un emploi ludique comparativement au reste du monde.

L’Index d’influence numérique 2010, publié en collaboration avec Harris Interactive, soutient notamment qu’internet est la plus importante et la plus influente forme de médias consommée par les Canadiens. Ainsi, 69% d’entre eux auraient un compte Facebook, alors que la moyenne ne serait que de 47% pour les autres pays étudiés: France, États-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, Japon, Chine.

On y souligne aussi que malgré ce recours prononcé aux réseaux sociaux, les Canadiens seraient plus prudents dans leur utilisation, ainsi que dans les renseignements qu’ils y révèlent. De plus, les Canadiens seraient les plus informés à propos des sites de microblogging, comme Twitter, mais ils auraient cependant de la difficulté à faire confiance aux entreprises qui gèrent des microblogues.

Intéressante comme étude! Voici les 9 points soulevés au début de l’étude.

No. 1: Funding Gap: Globally, digital dominates in consumer influence — but not marketing dollars spent.

No. 2: On the Edge: Chinese Internet users are more advanced, but are early adopters, with room to grow.

No. 3: Beyond Mainstream: Digital is core to decisions — for research, purchases and peer influence.

No. 4: Too Much Information (TMI): Online oversharing of personal information isn’t just a bore, but a rising threat, as well.

No. 5: Cautiously Trusting: People trust the Internet most when they have multiple sources — and a friend is one of them.

No. 6: Pay to Play Doesn’t Play: Trust in bloggers for hire remains weak.

No. 7: Real?Time Trust! Microbloggers trust companies that listen and respond in real time.

No. 8: Mobility Gap: As apps multiply and speeds increase, mobile users snap up smartphones — but realize only a fraction of their potential.

No. 9: Where to From Here?: As Internet use continues to grow, will its influence grow, too? Depends who you ask.

Personnellement, se sont les points 5 et 7 qui retiennent mon attention.  En ce qui concerne le point #5, Les gens vont faire confiance à quelque chose sur Internet s’ils ont plusieurs sources dont leurs amis. Fait intéressant, je crois qu’une bonne majorité le fait déjà. Lorsque l’on voit quelque chose, on vérifie sur Google, Facebook, Twitter, etc. Ensuite, lorsqu’un ami en parle, on a plus tendance à croire que c’est comme cela que ça s’est passé ou que ce qui a été dit était vrai. Ça peut être intéressant d’un point de vue de relations publiques, car si l’on s’assure que les amis sont un canal de transmission sûrs, ils peuvent répandre la « vérité » en un rien de temps. Qu’en pensez-vous?

En ce qui concerne le point #7, les micro-blogueurs (utilisateurs de Twitter, principalement) vont faire confiance aux marques et entreprises qui vont leur répondre dans un temps réel. Super! Ça prouve encore une fois le potentiel très marketing des médias sociaux. Un compte Twitter inactif ou une page Facebook vide n’inspire pas confiance, c’est la phrase à retenir! Qu’en pensez-vous?

Cliquez sur l’image pour consulter l’étude complète

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *