Le web et la presse écrite…

! Attention : Ce billet a été écrit il y a plus d'un an. Il est fort possible que les informations proposées ne soient plus valables et/ou à jour.

Ce midi, via le compte Twitter d’Infopresse, j’ai lu l’article de Pablo Stevenson nommé Le Web, la solution de la presse écrite.

Article très intéressant à lire, voici des extraits:

Je suis dernièrement tombé sur une publicité sous forme de bannière de l’ACJ (L’Association canadienne des journaux) sur un site de marketing canadien connu. Alors que nous sommes bien au début de la crise de la presse écrite, j’ai été énormément surpris de l’utilisation de ce médium, exploitant ce type de message pour cette entité.

On peut lire clairement comme message (voir image) : « 10 millions de visionnements en feraient la grande vedette de YouTube, pour nous, c’est l’édition du jeudi ». Bien que je trouve la comparaison habile, voire même créative, elle me semble irréaliste et surtout irrecevable dans ce cas précis.

Je m’explique, il est vrai que 10 millions de vues sur YouTube c’est un exploit. La presse semble faire le tour de force haut la main dans l’édition du jeudi, tout simplement. C’est qu’il faut comprendre toutefois, c’est que YouTube n’est qu’un des nombreux éléments qui font partie de la collecte d’information quotidienne et typique d’un usager; le Web c’est tentaculaire, évolutif, c’est le présent. La presse c’est linéaire, rigide et surtout le passé.

Combien de pages sont lues dans un journal? On imprime encore les cotes de la bourse alors qu’aucun courtier qui se respecte ne prend des décisions sur des résultats qui ont 24 heures de retard. Il faut relativiser et ne pas oublier cette interactivité que la Web procure à l’usager; il participe à la discussion, prend une part active, il contribue. Si on parle de chiffres, Google seulement comptabilise presque 300 millions de recherches par jour dans le monde, ce qui ce traduit par plus de 12 millions de recherche par jour au Canada! C’est le pain quotidien de Google. C’est une moyen démocratique qui laisse les gens prendre un rôle actif au sein de l’information, cut the middle man comme on dit. […]

La publicité de l’ACJ est effectivement très bonne. Par contre, on peut difficilement comparer Internet et la presse écrite… Je vous invite à (re)lire mon article sur l’avenir des médias.

Articles récents

Roch Courcy Écrit par :

Jeune trentenaire passionné par la course, les médias sociaux, l’actualité, la communication et les chats!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *